Pour qu'ils puissent manger et dormir en sécurité Pour qu'ils puissent aller à l'école Pour qu'ils puissent avoir une enfance Contactez-nous

APATAM  n.m. Construction légère dont le toit est fait de végétaux

Le terme apatam viendrait du portugais patamar "palier", "perron", "plateforme"
d'après la sociolinguiste Suzanne Lafage in Français écrit et parlé en pays éwé (1985, SELAF).

.d'après dictionnaire.exionnaire

 

Un apatam est un lieu de convivialité où les enfants , les soeurs et le personnel du CAED les Saints Innocents se retrouvent pour parler, s'organiser, travailler, jouer, etc..

Sur cette photo, prise à l'intérieur d'un apatam, on peut voir en arrière plan un autre apatam.

Une autre photo d'un apatam en bon état.

 

Dans l'arrière plan de la photo suivante, on peut voir un apatam où des travaux s'imposent de toute urgence! De nombreux apatams sont malheureusement dans cet état.

 

Notre projet 2015 est donc la réfection des apatams qui le nécessitent. Huit apatams sont concernés

Une subvention  a été demandée à nos bailleurs et bienfaiteurs habituels, et partiellement accordée.

Les dons de particuliers, sociétés, organismes désirant nous aider dans ce projet sont les bienvenus. Ils donnent droit à déduction fiscale.

 

Les travaux seront effectués par des artisans locaux

Ces travaux sont:

Réfection des sols et plinthes avec pose de carreaux grès cérame

Consolidation des structures et charpentes

Réfection des toits. Dépose des tuiles argiles, et repose de tuiles métal de couleur.

La durée des travaux est estimée à 1 mois et  ces réfections être terminées pour notre visite annuelle. Nous ne manquerons pas de vous informer en images de la réalisation des travaux.

La bonne fin des travaux sera contrôlée par les membres du bureau SOS Enfants Burkina Faso qui seront sur place à ce moment. Et qui régleront donc les factures correspondantes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Il est arrivé !!

Ouverture du container par les visiteurs de la Douane, puis déchargement.

   

..

 

Christiane, Jean-Georges et Ghislaine sont arrivés au Burkina Faso. Aidés par d'autres adhérents sur place aussi, ils vont pouvoir commencer le travail de tri et distribution ! 

 

Article de La Nouvelle République du 10/07/2013

savonnières

Consolider les acquis au Burkina Faso

L'association SOS Enfants Burkina Faso vient d'installer un groupe électrogène dans l'orphelinat de Ziniaré. Il permettra à la boulangerie de fonctionner sans à-coups. Le pain, qui est revendu ensuite, constitue une source d'argent non négligeable. L'association a déjà financé un puits et acheminé plusieurs véhicules. Régulièrement, elle envoie des containers remplis de produits nécessaires à la vie quotidienne, d'habits, de matériel scolaire, d'un peu d'informatique…L'heure est maintenant à la consolidation. Le temps des projets emblématiques (on se rappelle l'Acadiane peinte par les enfants de l'institut Gustave-Roussy) cède maintenant la place à une période moins spectaculaire, consacrée au travail de fond. ll s'agit de renouveler le matériel de la buanderie et d'acheminer de la nourriture sèche ou du matériel scolaire. L'association va donc envoyer un nouveau container à l'automne et elle a besoin de dons pour le remplir : de l'argent, bien sûr, mais aussi des vêtements (en bon état), des conserves (du poisson notamment), des vélos ou encore des livres scolaires.Plus original, les bénévoles font appel aux donateurs pour envoyer sur place des graines, de manière à permettre à l'orphelinat de devenir autosuffisant en légumes. Puisqu'il y a de l'eau, tout pousse au jardin. Deux collectes seront organisées à l'automne dans des grands magasins du département d'Indre-et-Loire. Dimanche 15 septembre, se tiendra un vide-greniers sous les peupliers, et la traditionnelle veillée à l'ancienne aura lieu samedi 9 novembre, à l'espace Mame de Savonnières.Cela fait maintenant douze ans que SOS Enfants Burkina Faso soutient l'orphelinat de Ziniaré. L'aide active de généreux donateurs reste indispensable. L'association rappelle que son action principale est le parrainage, qui garantit l'accès des enfants à l'éducation, aux soins, à la nourriture et à l'hébergement . Parrainer un petit Africain, c'est assurer son avenir et lutter efficacement contre la misère. SOS Enfants Burkina Faso, tél. 02.47.50.03.83.

Accédez à l'intégralité de cet article sur www.lanouvellerepublique.fr

 

Monday the 24th. SOS Enfants Burkina Faso.